Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 12:19
"The Life and death of Planet Earth", by P. Ward & D. Brownlee

J'ai lu une excellente synthèse scientifique sur le destin de la Terre dans un futur lointain, aux confins de deux disciplines en interaction : l'astronomie et la biologie. Nous sommes actuellement au milieu de la vie de la Terre, soit à 4,5 milliards d'années. C'est donc son âge actuel et il est prédit que son existence durera 12 milliards d'années avant qu'elle ne soit engloutie par le Soleil devenu géante rouge.

Si vous ne le savez pas encore, dans 250 millions d'années, la notion de pays, de frontières, de territoire, de migrants n'existera plus puisque les continents actuels : l'Europe, les deux Amériques, l'Afrique et l'Asie ne constitueront plus qu'un seul bloc, un continent unique, un supercontinent, et avant cela, la Méditerranée aura disparu dans 50 millions d'années, remplacée par une immense chaîne de montagnes. Homme, tu vas devoir renoncer à partir sur la Côte d'Azur, toi et tes enfants, pour tes vacances. Oublie ça tout de suite, ça n'existera plus ! Vu la géographie future, les lois d'aujourd'hui seront totalement obsolètes. Les conditions climatiques de froid et de chaleur, à l'intérieur du supercontinent, seront extrêmes et conduiront à l'extinction de masse comme dans les derniers 500 millions d'années où se sont succédé 5 grandes extinctions de masse... J'ai résumé seulement une petite partie du livre de Peter Ward et D. Bronwlee. À lire jusqu'au bout, car c'est un livre de sciences très clair même pour les non-scientifiques. Pauvres fous qui croyez que l'espèce humaine est immortelle ou qui imaginez être aptes à trouver la pilule de l'immortalité dans le futur, allez vous rhabiller ! Nul n'échappe au destin de la Terre. Mouah ha ha. Alors, que doit faire l'espèce humaine ? Les auteurs soutiennent l'idée que l'espèce ne peut survivre qu'en "renforçant l'habitabilité de notre monde actuel" ou trouver refuge sur une planète habitable, autrement dit rechercher une "planète de rechange".

"Les atomes sont les seuls objets éternels de l'univers". Hormis eux, tout est voué à disparaître : les étoiles, les plantes, les animaux, les organismes, les bactéries, les océans, les hommes, la Terre et enfin notre étoile, le Soleil. Tout cela est scientifiquement prouvé en observant ce qu'était la Terre par le passé et en observant la vie et la mort des étoiles. Si toutes ces choses ont un destin, alors peut-être devrait-on croire au destin, justement. Dans 1 milliard d'années et au-delà, la planète bleue que nous connaissons sera une boule brune stérile vidée de ses océans et de ses êtres vivants. Ce sera le néant. Ni nous, ni même la bactérie la plus résistante ne serons là pour assister à ce drame, et même si c'est une échelle de temps trop lointaine comparée à nos 90 ans d'espérance de vie, cela pose quand même question par rapport à ce que nous allons laisser comme traces de notre espèce. À mon avis, aucune. Que faisons-nous sur Terre ? On ne le saura jamais, car c'est un mystère caché dans les interstices de l'univers. Le livre explique des choses scientifiques qui sont en train de se passer en ce moment au sujet du soleil, de la lune, des océans et autre, mais que nous ne pouvons pas voir, ni détecter à notre échelle. Ces choses entraînent peu à peu notre planète vers son déclin – déclin qui est inéluctablement inscrit dans les strates de l'univers. En somme, l'univers nous dit que tout périt et qu'on ne laissera pas de traces. Triste fin, n'est-ce pas ?

Repost 0
Published by Princess Sarah - dans science
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 08:09
mégalithes de l'île de Pâques
mégalithes de l'île de Pâques

Comment les sociétés décident-elles de leur disparition ou de leur survie ? À cette question, l'écrivain scientifique américain, Jared Diamond, y répond dans un pavé de presque 800 pages. C'est l'ouvrage "Effondrement" ou "Collapse" en anglais, que je suis en train de lire en ce moment.

C'est une des études comparées les plus fascinantes que j'ai lues et qui croise plusieurs disciplines en même temps : la géographie, l'archéologie, l'histoire, l'économie, la climatologie et le développement durable. De plus, vous voyagerez à travers les siècles depuis les sociétés du passé qui ne sont plus de ce monde comme les anciennes populations de l'île de Pâques, les Incas, les Vikings du Groenland, jusqu'à celles d'aujourd'hui, dont la situation est fragile et qui pourraient peut-être bien un jour disparaître à leur tour.

Pourquoi certaines sociétés ont survécu et pas d'autres ?
C'est simple, selon Jared Diamond, il existe 5 facteurs à l'origine de l'effondrement d'une société :
– les dommages environnementaux infligés par une société, parfois sans qu'elle ne s'en rende compte ;
– les changements climatiques ;
– des voisins (au sens de tribus ou groupes de population) hostiles ;
– des rapports de dépendance avec des partenaires commerciaux ;
– les attitudes culturelles d'une société pour répondre à ces problèmes.

Là, par exemple, j'en suis au chapitre sur la disparition de la société viking du Groenland. Sur un même territoire, ce sont les Inuits qui ont survécu et les Vikings qui ont disparu. L'auteur explique pourquoi. C'est passionnant, car les réponses concernant les sociétés d'aujourd'hui se trouvent dans ce livre. C'est une lecture très accessible à tous, simple et enrichissante. Voilà, c'est mon coup de cœur du moment ! C'est un génie ! J'en aurai bientôt fini avec les sociétés du passé. Il ne restera plus qu'à découvrir celles d'aujourd'hui : le Rwanda, Haïti, la Chine, le Montana et l'Australie. Vous trouverez vraiment toutes les réponses et peut-être aussi qu'il vous apprendra à bien utiliser vos ressources naturelles.

Repost 0
Published by Princess Sarah - dans science
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 22:38

J'ai choisi d'évoquer, par le biais de cette vidéo, un scandale industriel qui a été, certes, moins popularisé que la catastrophe de Tchernobyl, mais qui a le mérite d'avoir existé et d'avoir fait parler de lui, et même encore aujourd'hui puisqu'il reste des victimes encore en attente d'indemnisation après la reconnaissance par l'Etat japonais de la maladie. Il s'agit, en effet, de la maladie de Minamata (du nom d'un ville du Japon) dont l'intoxication au mercure a eu, selon moi, des conséquences bien plus destructrices sur le système nerveux que les seuls effets de la réactivité nucléaire de Tchernobyl ayant généré, cependant, tout aussi gravement, des malformations, des cancers, des leucémies.

En effet, la vidéo parle d'elle-même en ce qui concerne les symptômes sévères qui ont ravagé des milliers et des milliers d'individus : pertes sévères de la motricité, quasi autisme, agitations brutales et permanentes de tous les membres du corps, handicaps neurologiques divers, désordre psychique et mental en général, sans oublier les chats du port qui, à cause d'atroces souffrances, se sont suicidés en se jetant dans la mer. Dans un cas, les dirigeants de la firme pétrochimique Chisso affirment maîtriser la technologie industrielle, ce qui ne les a pourtant pas empêchés de déverser des tonnes et des tonnes de mercure dans la mer. Ce qui a généré la pollution des eaux, et par effet d'entraînement, des poissons qui ont été consommés essentiellement par des familles de pêcheurs - les premières à avoir subi les premiers symptômes de la maladie. Et dans l'autre cas, celui de Tchernobyl, le défaut de la conception d'un réacteur, et par conséquent l'absence de maîtrise de la technologie nucléaire, a fait valoir la thèse de l'accident, ce qui a permis, entre guillemets, de ne pas réellement se sentir responsables ou plutôt coupables de ce qui s'est passé. Dans le cas de Minamata, le plus répréhensible, c'est que les dirigeants de Chisso ont cherché à acheter le silence des victimes afin qu'elles ne témoignent pas, qu'elles arrêtent leurs poursuites judiciaires, et laissent le champs libre à la firme pétrochimique, lui laissant le soin de continuer son activité mais de manière plus restrictive et plus économique en ce qui concerne son procédé de production. Le but étant de polluer moins tout en faisant des profits, dans l'esprit des dirigeants de Chisso, et tout ceci, bien avant la reconnaissance par l'Etat de la maladie et l'indemnisation des victimes, ne l'oublions pas. Les images qui parlent donc d'elles-mêmes sont assez frappantes de par ces vies détruites et sacrifiées au nom de la technologie et des profits économiques. C'est d'ailleurs ce qui est d'actualité lorsque l'on aborde la question du développement durable. 


 

 

Repost 0
Published by Colombine aux mains d'argent - dans science
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 18:46
 
 
L'émission présentée par Yann Arthus-Bertrand Vue du ciel m'a encore plus donné envie de m'impliquer davantage dans la protection de l'environnement et en particulier des forêts dont plusieurs milliers d'hectares sont détruits chaque année, en particulier dans la forêt amazonienne qui est une réserve incomparable de ressources naturelles. Les défrichements effectués pour laisser le terrain aux pâturages, à la culture du soja et autres, se font au détriment des associations écologistes et de la sécurité des Indiens qui y vivent encore, tout ça pour garantir l'intégration à l'ère de la mondialisation sans même respecter l'écosystème et sa population, le tout accompagné d'une exploitation illégale du bois.
J'ai toujours respecté l'environnement et je ne supporte pas qu'on le pollue. Les gens, en particulier les occidentaux, ont perdu toute référence de l'homme à la nature. La protection de la nature, semble loin de faire partie de leurs préoccupations, alors que c'est quand même grâce à l'air que l'on respire, que l'on vit, grâce à l'eau des sources que l'on boit et qui nous fait vivre, grâce à la fertilité des terres que l'on peut se nourrir, grâce à certaines plantes que nous pouvons guérir. De mon point de vue, j'estime que même un arbre recèle de l'énergie et permet à l'homme d'éveiller ses sens, de s'épanouir dans son environnement. J'aimerais vivre dans des grands espaces, loin de Paris, rien que pour retrouver un semblant d'équilibre moral, jouir de tous mes sens et respirer une atmosphère revivifiante. C'est pour cela que je crie haut et fort : "Protégeons l'environnement et notre planète !" Montrons à la nature au quotidien que nous sommes en adéquation avec elle, que nous l'aimons et que tout arbre peut nous avoir enfanté, que toute plante est un être vivant et qu'il faut donc la laisser croître !
La nature joue énormément sur le moral, et de ce fait, il est très important d'être en adéquation avec la nature et de s'entourer de vert lorsque l'on n'a pas d'espaces verts là où nous vivons. Qu'y a-t-il de plus beau qu'un gazouillement d'oiseau dans la forêt, un mammifère qui joue dans les arbres ? Je vous laisse méditer là-dessus ou aller à la découverte de ces merveilles que vous ne connaissez pas ou que vous ne prenez pas le temps de regarder...
Repost 0
Published by Colombine aux mains d'argent - dans science
commenter cet article

Présentation

  • : Savoir, penser, rêver, tout est là.
  • Savoir, penser, rêver, tout est là.
  • : Au départ, mes premiers articles étaient rédigés dans l'intention d'archiver mes souvenirs les plus marquants, puis mon blog, devenu fourre-tout au gré de mes découvertes, s'est élargi à l'information et à la transmission culturelle. Constitué de billets d'humeur et de comptes rendus dans des domaines aussi divers que la poésie, les sciences humaines, les sciences de l'éducation, les livres, les expositions, les récits de voyage, c'est un espace d'expression libre, intellectuelle et artistique, destiné à tous les publics.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens Vers Des Pages Externes