Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 13:28

Quelle bien triste nouvelle d'apprendre, aujourd'hui, que la décision du Conseil Constitutionnel a été d'autoriser la corrida à rester dans les arènes françaises au nom "d'une tradition locale ininterrompue" ! La vie animale aurait-elle donc si peu d'importance aux yeux des juges et de certains membres du gouvernement par rapport à la vie humaine ? Alors pourquoi a-t-on établi une déclaration universelle des droits de l'animal en 1978, rendue publique en 1990 par la maison de l'Unesco à Paris ? Bien que celle-ci n'ait aucune valeur jurique, pourquoi le CC n'a-t-il pas évoqué l'article 3 de cette déclaration qui mentionne l'interdiction de soumettre un animal à des actes cruels, et que "si la mise à mort d'un animal est nécessaire, elle doit être instantanée, indolore et non génératrice d'angoisse" ? Pourquoi personne n'écoute le point de vue des scientifiques lorsqu'ils démontrent, preuves à l'appui, que les taureaux souffrent physiquement et psychologiquement de ces pratiques, et que ces pratiques sont assimilables scientifiquement à des actes de torture ?   

Toutes ces questions-là n'ont pas de réponses parce qu'on se doute clairement que les lobbies influencent énormément les décisions des juges, et que ce sont les intérêts économiques et touristiques qui priment avant tout le reste, en l'occurence qui passent avant la sacralité de la vie animale. Car une vie animale est sacrée au même titre que la vie humaine. Je dirais même que je mets sur le même plan le massacre des taureaux et le massacre de Houla en Syrie en mai 2012, parce que la manière d'agir est la même.  

On se sert des taureaux comme d'un faire-valoir touristique et d'un gagne-pain alors qu'il existe d'autres manières de mettre en valeur une économie locale et un patrimoine. Ce n'est pas parce qu'on va abolir la corrida que le patrimoine matériel local de ces régions va disparaître. On peut faire une fête sans que celle-ci n'implique la mise à mort d'un être vivant ; on peut faire du tourisme dans ces régions en se contentant de photographier des arènes ou des ponts, en visitant des édifices, en arpentant des vieux villages, et encore mieux, en se contentant de la bonne vieille course camarguaise qui n'est autre qu'un sport acrobatique ludique et pacifique qui n'implique aucunement la mort du taureau. Ce qui évite ainsi les problèmes de conscience. Je crois que seuls le gouvernement de la Catalogne et celui du Portugal  ont compris que la mort d'un animal n'était pas un jeu et qu'il est immoral de se faire de l'argent sur la mort d'un taureau. Par conséquent, le Portugal et quelques régions de l'Espagne ont interdit la corrida alors que ce sont des pays à forte tradition taurine et avec un niveau de vie inférieur à celui de la France. 

 

Les associations vont continuer leur combat, et moi je signerai les pétitions qu'on me présentera

et jeanti-corrida.jpg continuerai aussi à espérer, qu'un jour, la France prendra non seulement conscience de son retard mais aussi du drame que cela représente, et que ses décisions sont loin d'être représentatives de celles de l'opinion publique. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Princess Sarah - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Savoir, penser, rêver, tout est là.
  • Savoir, penser, rêver, tout est là.
  • : Au départ, mes premiers articles étaient rédigés dans l'intention d'archiver mes souvenirs les plus marquants, puis mon blog, devenu fourre-tout au gré de mes découvertes, s'est élargi à l'information et à la transmission culturelle. Constitué de billets d'humeur et de comptes rendus dans des domaines aussi divers que la poésie, les sciences humaines, les sciences de l'éducation, les livres, les expositions, les récits de voyage, c'est un espace d'expression libre, intellectuelle et artistique, destiné à tous les publics.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens Vers Des Pages Externes