Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 19:36

 
Je vous invite à lire ci-après un extrait de la préface de mon recueil Transfigurations écrite par Marc-Louis Questin, rédacteur en chef de La Salamandre.
 
LE SOURIRE DU CENTAURE
 
"Les crins d'or de la bête et la toison d'aurore
De la femme en extase, embrasant l'air sonore,
Font une aube de gloire au fond du ciel obscur."
(Jean Lorrain)
 
Se précise une image comme un conte orchestral, les paroles bleues d'une sentinelle à la lisière d'un nuage de neige. La poésie s'impose alors, réponse vitale et spirituelle aux questions insolubles qui se posent face à l'être. Faisant suite à son premier recueil: Des oraisons dans un écrin, paru en 2005 aux éditions Amalthée, la poétesse Samia Bouchetat nous livre une oeuvre plus aboutie dont le titre ennoblit les frontières de l'extase. Les Transfigurations de Samia Bouchetat prolongent ainsi la voie nuptiale et véritablement héroïque de ces belles poétesses inspirées par les dieux. Ses soeurs se nomment Renée Vivien, Joyce Mansour, Angèle Vannier, Emily Brontë et Anna de Noailles... Mais la forme et le style, la spécifique tonalité qui confère l'enchantement et le pur sortilège de ces proses poétiques, n'appartiennent qu'à Samia âgée seulement de vingt-quatre ans, et sont les fruits d'une expérience que la conscience a intégrée et transmutée en son giron.
Ce jeune auteur est-il gothique, païen, mystique, luciférien ou panthéiste ? Ce dernier terme semble le mieux approprié. Mais Samia brouille les cartes, tel un jeu de tarots entre les mains expérimentées d'un bateleur-prestidigitateur. "Tel un voleur de mythes faisant irruption dans le monde grinçant des monstres"... Tout phénomène est illusoire mais les voiles de Mâyâ reflètent les jeux d'un arc-en-ciel neurologique et spirituel. On est très proche du chamanisme, d'un chamanisme de la conscience, quand on se penche avec rigueur sur les principes fondamentaux d'une poétique aussi vivante, supra-lucide, originelle. Car le poète se fait médium, intercesseur surréaliste entre les forces de l'inconscient et les puissances souterraines, les forces chthoniennes et infernales.
Centaures, sirènes et salamandres batifolent dans la plaine des états parallèles. "Mille couleurs de soie somptueuse et des agates aux courbes déliées ornent le palais aux symboles maniérés." L'imaginal du vrai poète est une solide réalité, aussi palpable que l'air du temps ou la structure moléculaire des couches terrestres de la matière. Vous aurez tout loisir alors d'entrer subrepticement dans le vif du sujet et de saigner voluptueusement entre les lignes transfigurées. Se consume le phénix dans ces pages splendides. La présence de la mort déjoue les ruses de tout système et il ne reste qu'une évidence et une exquise simplicité. "Nous voici retournés à l'âge de Saturne". L'innocence vient à point à qui sait s'extasier, à qui sait voir et regarder à qui peut contempler en un coeur et une âme les jeux sensuels et douloureux des dragons d'or et de l'ivresse, des châteaux de cristal et du froid scintillant, des lacs de brume venus d'Ecosse et des mutants hermaphrodites...
 
 
Ma bibliographie
Transfigurations, Paris, éditions Le Manuscrit, juin 2008, 133 pages. 
Des oraisons dans un écrin, (poésie), Nantes, éditions Amalthée, 2005, 60 pages.
Fire divine, version anglaise du texte : feux divins , publié sur le site internet poetry.com, de la Bibliothèque Nationale de Poésie aux Etats-Unis, affiliée à la Bibliothèque Internationale de poésie, Copyright 2005. 
Publications dans la revue gothique et littéraire : La Salamandre, n°1, 2, 3, 5 et 7, 8 et 9 d'automne/ hiver 2003 à hiver 2007, éditions Eleusis, Paris.
Une chronique de quelques lignes sur la diffusion du rock underground, publié dans le magazine Imagine-R n° 7, de novembre 2003 et sur le site internet: www.imagine-r.com.
Eveil des sens, publié dans l'anthologie intitulée Esquisses de l'âme, Evreux, la Bibliothèque Internationale de Poésie, 1999, 378 pages, p. 37.
Mon autobiographie, page 337, publiée dans Esquisses de l'âme.
Abolition de l'esclavage : quand parlait l'opprimé (1848-1998), anthologie Au-delà de l'infini, Evreux, la Bibliothèque Internationale de Poésie, 1998, 261 pages, p.179.
Titre de poète émérite décerné par l'éditrice Christel Brown de Colstoun, 1998.

Partager cet article

Repost 0
Published by Colombine aux mains d'argent - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Savoir, penser, rêver, tout est là.
  • Savoir, penser, rêver, tout est là.
  • : Au départ, mes premiers articles étaient rédigés dans l'intention d'archiver mes souvenirs les plus marquants, puis mon blog, devenu fourre-tout au gré de mes découvertes, s'est élargi à l'information et à la transmission culturelle. Constitué de billets d'humeur et de comptes rendus dans des domaines aussi divers que la poésie, les sciences humaines, les sciences de l'éducation, les livres, les expositions, les récits de voyage, c'est un espace d'expression libre, intellectuelle et artistique, destiné à tous les publics.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens Vers Des Pages Externes