Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 18:20

 

Soirée à la Cantada du 8 mai 2009
Je me propose d'écrire un article sur la soirée qui s'est déroulée à la Cantada dans la soirée du 8 mai 2009, car je l'ai trouvée particulièrement riche en événements et diverse dans sa scénographie. J'ai trouvé que nous étions plus nombreux qu'à l'accoutumée, et la scène s'est voulue plus diversifiée que d'habitude dans ses expressions artistiques. En effet, la soirée a commencé par un concert d'EPK (Electric Press Kit) dont les influences musicales tournent autour de la cold wave indus et du punk rock. Puis Cendre, une artiste peintre, a diffusé un diaporama de ses oeuvres basées sur des portraits métaphoriques qui révèlent une immense profondeur psychologique dans l'expression des corps et des visages (c'est mon ressenti en tout cas) - artiste que l'on peut découvrir sur myspace. Philippe Pissier, un anar d'extrême gauche (du moins c'est ce qu'il nous a laissé entendre) a parlé de la fondation de son réseau 666 et des oeuvres d'Aleister Crowley sur la magie et l'ésotérisme entre autres. Par la suite, Cendre a lu des textes de Philippe Pissier. Des poèmes de Marc-Louis Questin ont été lus également puisqu'il a rendu hommage à la poétesse Renée Vivien. Bref, l'expression libre était au rendez-vous et il y en avait pour tous les goûts.
En discutant avec une connaissance, des questions nous sont venues à l'esprit au sujet de la place de l'art et de l'expression libre en France. Cet ami m'a fait remarquer à juste titre que la place de l'art en France et de la scène underground est très superficielle contrairement à ce qui se passe en Belgique ou en Allemagne. Il me semble qu'en terme d'art, la France, pays de la culture, des arts, de la poésie, se permet de faire des choix artistiques et ne diffuse que des expressions artistiques dont l'intérêt se révèle purement commercial. En effet, les médias ne diffusent et ne distribuent que ceux qui sont connus du public et qui, bien souvent, n'évoluent pas dans leur art, quel qu'il soit. Ces choix se font au détriment des artistes qui ont un talent réel, qui ne demandent qu'à progresser et à se faire apprécier. Il s'avère dans la réalité des faits que les artistes underground dont l'objectif, bien heureusement, n'est pas du tout commercial mais porté vers la reconnaissance, restent subordonnés à un univers qui n'est pas reconnu, compris et apprécié de tous, qu'on ne reconnaît même plus comme un travail artistique du fait d'un non conformisme ou d'un décalage par rapport aux choix qui s'opèrent en France.
Mais d'où vient cette aberration de vouloir à tout prix chercher à donner un sens à tout travail artistique ou expression libre ? La Cantada est justement une scène ouverte à tout public, qui met en avant la diversité, ce qui n'est pas le cas de toutes les scènes françaises, ce qui crée des inégalités dans le domaine de la reconnaissance artistique. De même, la place des artistes étrangers en France est minime, la France cherchant avant tout à promouvoir des artistes français qui ne sont pas en mal de reconnaissance et qui, rassemblés, expriment une certaine monotonie artistique, donnant une impression de déjà-vu...
Voilà pour ce qui est de l'évocation du paysage scénique en France. A titre anecdotique, j'ai apprécié les deux personnes qui ont apporté leurs deux petits compagnons sur leurs épaules : des rats domestiques qui avaient le poil doux, que j'ai caressés. Mon amie a eu moins de chance : un des deux rats qu'elle avait pris sur ses épaules lui a pissé dessus, sans doute qu'il avait trop bu (lol). Bien sûr ils sont inoffensifs et ne transmettent pas de maladies à l'homme. Quelle bonne surprise en tout cas que ces deux personnes aient apporté leurs compagnons !

Partager cet article

Repost 0
Published by Colombine aux mains d'argent - dans culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Savoir, penser, rêver, tout est là.
  • Savoir, penser, rêver, tout est là.
  • : Au départ, mes premiers articles étaient rédigés dans l'intention d'archiver mes souvenirs les plus marquants, puis mon blog, devenu fourre-tout au gré de mes découvertes, s'est élargi à l'information et à la transmission culturelle. Constitué de billets d'humeur et de comptes rendus dans des domaines aussi divers que la poésie, les sciences humaines, les sciences de l'éducation, les livres, les expositions, les récits de voyage, c'est un espace d'expression libre, intellectuelle et artistique, destiné à tous les publics.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens Vers Des Pages Externes